ENVRAC # 04

RERO – NATURE MORTE – INSTALLATION URBAINE DANS UN CHAMP DE LIN from Artistik Performance on Vimeo.

Conçue comme un itinéraire de Arles à St Rémy de Provence, l’exposition NATURE MORTE / STILL LIFE questionne la nature et son rapport à la notion que l’on donne au READY MADE…

Rero donne une place primordiale à son travail plastique en extérieur. Que ce soit dans la rue ou dans des lieux abandonnés, il aime que son travail invite à l’interaction et au
questionnement.
Pour la première fois, il interviendra dans un milieu naturel et appréhendera la
«nature vivante» en tant qu’objet manufacturé.

La force de Rero, c’est que son travail “en extérieur”, comme il aime à le qualifier, nourrit son travail “en intérieur”.
Sa démarche conceptuelle a trouvé son cadre d’expression.

Rero développe des œuvres qui prennent différentes formes et qui seront scénographiées  des murs en Arles à La Maison du Village à Saint Rémy de Provence: Installations in-situ, affiches grand format, peintures, livres emprisonnés dans la résine, sculptures en haut-relief de marbre.  Les nouvelles installations de Rero donnent à voir tous les paradoxes entre art et nature, entre vu et jamais-vu.

L’intensité du travail de Rero réside dans le pouvoir esthétique que ses typographies rayées de façon neutre et brute dégagent. Le choix d’apposer un mot plutôt qu’un autre se fait en général en fonction du contexte : la localisation géographique, la fonction du lieu, son histoire.

Sur le vieux chemin d’Arles, menant à Saint Rémy de Provence, l’artiste réalisera, une suite d’ installations typographiques s’inscrivant dans un contexte historique bien précis: il interviendra sur le chemin de Van Gogh et sur les façades de Saint Rémy.

La Maison du Village, Maison d’hôtes à Saint Rémy de Provence, donne depuis plusieurs années  carte blanche aux artistes contemporains: Marion Lesage artiste peintre, Christian Astuguevielle artistes designer, Steve Hiett photographe et Marco Mencacci…

De juillet à septembre 2012, La Maison du Village invite l’artiste issu du street art Rero, dont le coup de coeur fut immédiat pour cette maison du XVIIIeme classée qui se propose de la transformer en Guest House street chic et décalée.

A mi chemin entre street-art et art conceptuel, le plasticien Rero est à la fois photographe, graphiste et activiste de la rue.
Artiste complet, il interroge les codes de l’image et de la propriété intellectuelle à travers un acronyme qui apparaît régulièrement dans ses œuvres : WYSIWYG (What You See Is What You Get).
Détournement et auto-censure (il barre lui-même d’un trait épais ses propres slogans) sont les maîtres mots de ses recherches sur la négation de l’image.
Usager du travail en extérieur, Rero repousse les limites dans l’espace public, lieu privilégié d’interaction avec les passants.

 

WORK IN PROGRESS…

Téléchargez le Dossier de Presse

Exposition du 06 juillet au 03 septembre 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :